Art Design & Style : une collection signée par les plus grands noms du design du XXe siècle. Des objets qui illustrent les tendances du design d'aujourd'hui, avec exigence et authenticité. Art Design & Style, c'est avant tout la passion d'un métier. Confiez-nous votre recherche, même très spécifique : Art Design & Style saura trouver pour vous l'objet de vos désirs.

Charlotte PERRIAND

charlotte-perriandArchitecte et designer française, Charlotte PERRIAND est née le 24 octobre 1903 à Paris.
Diplômée de l’Union centrale des arts décoratifs en 1925, elle présente un « coin de salon » au Salon des artistes décorateurs de Paris de 1926 et réalise la même année des tables en acier et verre.
Charlotte PERRIAND se fait connaître à l’âge de 24 ans avec son « Bar sous le toit », comprenant des guéridons, des tabourets bas et de bar à piètement cruciforme ou circulaire et une banquette, en acier chromé, aluminium anodisé et verre, créé pour son appartement-atelier de la place Saint-Sulpice.
Sur le conseil de Robert Mallet-Stevens, Marie-Laure et Charles, vicomte de Noailles, acquièrent une table de jeu pliante pour leur villa de Hyères.
Remarquée par les deux architectes, elle commence une collaboration qui dure dix ans (1927-1937) avec Pierre Jeanneret et le cousin de ce dernier, Le Corbusier, qui l’intègre dans l’équipe de son agence en lui confiant la responsabilité de « l’équipement de l’habitation ».
La « Table extensible Ospite » en acier chromé, bois laqué et feuille de caoutchouc déroulante, le « Tabouret pivotant LC8 », le « Siège pivotant LC7 », en acier chromé et cuir, ainsi que le guéridon en acier chromé et plateau de verre circulaire, sont exposés au Salon des artistes décorateurs de 1928.
En 1929-1930, Charlotte PERRIAND dessine un studio-bar pour l’hôtel particulier de Jean et Joël Martel, rue Mallet-Stevens à Paris, achevé par Robert Mallet-Stevens en 1927 et également décoré à partir de 1928 par Francis Jourdain, ainsi qu’un siège de salle de bains en acier chromé et tissu éponge.
Au côté de René Herbst, Pierre Chareau et Eileen Gray, elle est un des membres fondateurs de l’UAM (Union des Artistes Modernes) en 1929, présidée par Mallet-Stevens.
Charlotte PERRIAND entretient également des liens étroits avec les ateliers de Jean Prouvé à Nancy mais aussi avec les architectes Paul Nelson ou l’atelier Lagneau-Weill-Dimitrijevic (LWD). En 1931-1933, Charlotte PERRIAND participe avec l’agence de Le Corbusier à l’équipement de la Cité-refuge de l’Armée du salut et du Pavillon suisse de la Cité universitaire, à Paris.
À partir des années 1940, son style est fortement influencé par un long séjour en extrême-orient, et notamment au Japon de 1940 à 1942, où elle occupera le poste de conseiller à l’art industriel auprès du ministère du Commerce et de l’Industrie.
Son influence sur le design japonais est visible après la Seconde Guerre mondiale, dans la production de Sōri Yanagi, Daisaku Choh ou Kazuo Shinohara.
Charlotte PERRIAND participe, entre 1967 et 1986, à la conception de la station d’altitude des Arcs en Savoie, à la fois dans son architecture et dans les aménagements d’intérieurs.
En 1993, elle crée L’espace Thé de l’UNESCO, inspiré par les pavillons de thé japonais.
Cassina réédite du mobilier de Charlotte Perriand depuis 2004.