Art Design & Style : une collection signée par les plus grands noms du design du XXe siècle. Des objets qui illustrent les tendances du design d'aujourd'hui, avec exigence et authenticité. Art Design & Style, c'est avant tout la passion d'un métier. Confiez-nous votre recherche, même très spécifique : Art Design & Style saura trouver pour vous l'objet de vos désirs.

Robert MALLET-STEVENS

robert-mallet-stevensRobert MALLET-STEVENS est un architecte et designer français né à Paris le 24 mars 1886.
Né dans une famille de collectionneurs, il est un neveu de Suzanne Stevens, l’épouse du financier belge Adolphe Stoclet qui fit construire à Bruxelles le célèbre palais qui porte son nom.
Il se forme à l’École spéciale d’architecture de Paris, entre 1906 et 1910.
Intéressé par la collaboration entre les différentes formes d’art, il s’oriente d’abord, durant une vingtaine d’années, vers la création de meubles et de décors de cinéma.
Au Salon d’automne de 1922, il expose une maquette très remarquée pour un projet d’aéro-club. En 1923-1928, le vicomte Charles de Noailles lui commande la Villa Noailles à Hyères, dont le premier noyau est achevé en 1925 et dont les extensions vont se succéder jusqu’en 1933. Pour la piscine de celle-ci, il crée en 1923-1925 le « Fauteuil Transat », en tube de tôle laquée et toile, qui constitue l’un des tout premiers meubles moderne à structure métallique.
À l’Exposition internationale des Arts décoratifs et industriels modernes de 1925, il réalise la pavillon du tourisme avec son campanile de 36 m de haut qui fera école dans le monde entier, le hall de l’ambassade française, ainsi que des arbres cubistes en ciment armé avec les sculpteurs Jean et Joël Martel.
De 1926 à 1934, il réalise plusieurs hôtels particuliers bordant la rue Mallet-Stevens à Paris, dont celui des frères Martel au n°10, décoré par Francis Jourdain et Charlotte Perriand, ainsi que le sien propre, qui accueille son cabinet d’architecte et pour lequel il réalise un mobilier de métal laqué en 1927.
Entre 1929 et 1931, il crée sa fameuse petite chaise en tube d’acier à dossier cintré, utilisée pour la cuisine de la villa Cavrois, qui sera déclinée en plusieurs versions jusqu’en 1939.
Il fut l’un des fondateurs en 1929, et le premier président, de l’Union des Artistes modernes (UAM), réunissant des artistes décorateurs et architectes avant-gardistes. Il fut par ailleurs dans les années 1930 directeur de l’École des Beaux-Arts de Lille.
Robert MALLET STEVENS construisit presque exclusivement pour des clients privés, son unique commande publique ayant été la réalisation d’une caserne de pompiers, à Paris, en 1936.
Il n’en est pas moins considéré aujourd’hui comme l’une des figures majeures de l’architecture française de l’entre-deux-guerres, en tant que l’un des principaux représentants du Mouvement moderne.
Ce n’est que dans les années 1980 que l’œuvre de Robert MALLET STEVENS a commencé à être reconnue comme une sorte d’optimum des années 1930 entre recherche esthétique et exigence de fonctionnalité, entraînant la réhabilitation de plusieurs bâtiments à partir de 2005.