Art Design & Style : une collection signée par les plus grands noms du design du XXe siècle. Des objets qui illustrent les tendances du design d'aujourd'hui, avec exigence et authenticité. Art Design & Style, c'est avant tout la passion d'un métier. Confiez-nous votre recherche, même très spécifique : Art Design & Style saura trouver pour vous l'objet de vos désirs.

Roger CAPRON

roger-capronLe céramiste français Roger Capron est né à Vincennes en 1922.
D’abord intéressé par le dessin, Roger Capron est élève de l’École des Arts Appliqués de la rue Dupetit-Thouars à Paris de 1938 à 1943 avant d’y enseigner le dessin à partir 1945.
La découverte de la céramique le pousse à changer de support : en février 1946, il s’installe à Vallauris, où il crée un atelier de céramique, Callis.
Il s’associe avec Robert Picault puis Jean Derval en 1948, participant à la renaissance de la céramique à Vallauris, où il met en œuvre la devise de son maître, René Gabriel, « faire du beau à la portée de tous ».
En 1952, Capron rachète une poterie désaffectée de Vallauris et y réalise, avec sept ouvriers, des objets destinés aux boutiques de cadeaux ainsi que des panneaux décoratifs.
En 1955, Capron épouse Jacqueline Hubin, dite « Jacotte », qui devient sa collaboratrice.
Ses créations sont reconnues et récompensées : médaille d’or à la Xe Triennale de Milan en 1954, médaille d’argent à l’exposition internationale de Cannes en 1955, médaille d’or à Bruxelles en 1959.
À partir de 1962 débute une collaboration entre Capron et Jean-Michel Carré. Ils exposent côte à côte à Bâtimat en 1963.
L’architecte Philippe Sicardon, beau-frère de Carré, confie à Capron la réalisation de décorations céramiques qui ornent l’hôtel Byblos à Saint-Tropez (inauguré en 1967).
1968 voit une nouvelle collaboration entre Capron et Derval.
Capron reçoit en 1970 le grand prix international de la céramique.
En 1980, sa manufacture emploie 120 personnes. Mais suite à la crise économique, Roger Capron doit déposer le bilan en 1982 : il est contraint de céder les modèles, les brevets, les procédés de fabrication ainsi que son nom (qui est sa marque).
Son entreprise est rachetée par la société Carré à Paris. Cette dernière poursuit quelques-unes de ses fabrications jusqu’à aujourd’hui, dont les séries étiquettes de vins, les Buda et les grès des Garrigues, tout en créant un atelier de productions spéciales, Capron-Caraube, au Fournas, dirigé par son épouse Jacotte.
En 1984 débute une nouvelle collaboration entre Capron et Marazzi-Sassuolo, qui doit s’arrêter du fait de l’exclusivité des droits obtenue par les Ets Carré.
Vers 1990, Roger Capron aborde un travail totalement nouveau avec des pièces uniques, proches de la sculpture. Aidé de son épouse, Jacotte, et de Jean-Paul Bonnet, le collaborateur de toujours, il ouvre un petit atelier à Vallauris, et crée des pièces cuites (technique de la terre enfumée) à destination des galeries du monde entier.
Dans les années 2000, Capron se consacre à la sculpture en ronde-bosse, toujours en collaboration avec son épouse et avec Jean-Paul Bonnet.